Back
Image Alt

Comment bien choisir ses baskets de running ?

Quel que soit votre type de pratique et la typologie de vos pieds, des chaussures de running sont faites pour vous parmi tous les modèles conçus par toutes les marques expertes de ce segment. Toutefois, il y a au moins 4 critères que vous devez prendre en compte quand vous choisissez vos chaussures de running.

Confort ou légèreté : que privilégier ?

Courir n’est pas une activité exempte de risques pour vos tendons, articulations et vos muscles. Avant tout, il est important de choisir un modèle de chaussures running adapté à votre pratique, que ce soit pour les entraînements ou les compétitions. Sans oublier bien sûr le type de terrain sur lequel vous courrez : piste, route ou tapis.

A voir aussi : Gonfler un pneu de vélo sans pompe : astuces et techniques efficaces

Pour un coureur débutant, le confort est assurément le critère le plus important. En plus du confort, le critère de la légèreté doit être pris en compte dans le cadre d’une compétition courte distance. Pour les courses longue distance type marathon et semi-marathon, il faut privilégier les chaussures disposant d’un important amorti.

Retenez que le confort d’une paire de baskets de running tient en plusieurs points, dont : la souplesse, la bonne sensation, la respirabilité et la température. Si vous ne vous sentez pas bien dans vos chaussures de running à l’essayage, c’est qu’elles ne sont pas faites pour vous.

A découvrir également : Les essentiels pour une pratique sécurisée du cyclisme

Quelle est la bonne pointure pour des baskets de running ?

Pour choisir la bonne taille de chaussures de running, on conseille souvent de prendre en référence la pointure des chaussures civiles et d’ajouter un point. Si vous voulez choisir vos baskets de running de façon plus précise, sachez qu’il faut qu’il y ait 6 mm d’espace entre vos orteils et l’avant de la chaussure et que votre pied doit pouvoir se poser bien à plat dans la chaussure.

Mais la pointure et l’espace entre les orteils et l’avant de la chaussure ne font pas tout. Effectivement, il faut aussi prêter une attention particulière aux zones de compression et de frottement de la chaussure.

Pour éviter les blessures lors de l’usage des chaussures, assurez-vous que les lacets et les coutures ne compriment pas les pieds. Par ailleurs, le talon de la chaussure ne doit pas bouger ou venir frotter le talon d’Achille.

L’importance du drop pour éviter les blessures

Bien choisir le drop des chaussures de running – la différence de hauteur entre le talon et l’avant-pied – se fait en fonction de votre foulée naturelle. Presque tous les coureurs posent en premier le talon au sol quand ils courent, raison pour laquelle le drop standard est celui supérieur à 6 mm.

Notez toutefois qu’un drop trop important (8 mm) et un drop trop faible (de 0 à 4 mm) sont dommageables pour les genoux, les mollets et le talon d’Achille. Si votre foulée naturelle est de poser en premier l’avant ou le milieu du pied, les baskets de running avec drop inférieur à 6 mm sont faites pour vous.

Quelles chaussures de running pour supinateur/pronateur ?

L’amorti et la souplesse des baskets de running sont des critères très importants. Des baskets de running dotés de technologies de correction diverses existent soi-disant pour compenser les troubles de posture des pieds.

Toutefois, que vos pieds soient en pronation ou en supination, il est recommandé d’opter pour des chaussures de running standard, et sur les conseils d’un podologue sportif, utiliser des fausses semelles orthopédiques pour les corrections.

Les différents types d’amorti pour une meilleure absorption des chocs

Pour garantir une expérience de course optimale, il faut choisir des baskets de running dotées d’un amorti performant. L’amorti joue un rôle crucial dans l’absorption des chocs et la protection des articulations du coureur.

Il existe différents types d’amorti utilisés dans les chaussures de running, chacun offrant ses propres avantages. Le premier type est l’amorti en mousse EVA (éthylène-acétate de vinyle). Cette matière offre légèreté et réactivité, permettant ainsi une bonne absorption des chocs lors de chaque foulée. Les chaussures avec un amorti en EVA conviennent aux coureurs à la recherche d’une sensation dynamique et légère sous leurs pieds.

Un autre type couramment utilisé est le gel ou l’air comprimé. Ces technologies sont souvent intégrées au niveau du talon pour atténuer les impacts pendant la phase d’atterrissage. Le gel offre une excellente absorption des chocs tandis que l’air comprimé assure un bon retour d’énergie à chaque impulsion.

Certainement moins courant mais tout aussi efficace, on retrouve aussi l’amortissement par plaques ou ressorts. Ce système utilise des éléments mécaniques insérés dans la semelle intermédiaire afin de fournir une meilleure restitution énergétique et une stabilité accrue.

Certains fabricants ont développé leur propre technologie spécifique pour améliorer encore davantage l’amortissement dans leurs chaussures de running. Parmi ces innovations figurent les capsules d’air stratégiquement placées pour cibler les zones clés du pied qui nécessitent plus d’amorti, ou encore les combinaisons de différentes mousses pour un confort et une réactivité optimale.

Il faut noter que le choix de l’amorti dépendra du type de course pratiquée ainsi que des préférences.

Les critères à prendre en compte pour choisir des baskets de running adaptées à sa morphologie

Lorsqu’il s’agit de choisir des baskets de running adaptées à sa morphologie, vous devez prendre en compte certains critères clés. Effectivement, chaque coureur a une morphologie unique et ses besoins spécifiques doivent être pris en considération pour garantir confort et performance.

Le premier critère à prendre en compte est le type de foulée. On distingue généralement trois types de foulée : pronatrice, supinatrice ou neutre. La pronation correspond au mouvement naturel du pied qui roule vers l’intérieur lors de la course. À contrario, la supination se produit lorsque le pied roule vers l’extérieur. La majorité des coureurs ont une foulée neutre où le pied reste relativement stable pendant la course. Vous devez identifier son type de foulée afin de choisir des chaussures adaptées qui offriront un soutien supplémentaire là où cela est nécessaire.

Un autre facteur essentiel à considérer est l’arche plantaire. Les arches plantaires peuvent être hautes, normales ou plates. Les personnes ayant des arches élevées auront besoin d’une chaussure avec un bon soutien et une bonne stabilité pour éviter les blessures liées à la surpronation (roulement excessif du pied vers l’intérieur). D’un autre côté, les individus aux arches plates bénéficieront d’une chaussure offrant plus d’amorti et un meilleur contrôle du mouvement.

La morphologie du pied joue aussi un rôle crucial dans le choix des baskets de running appropriées. Certains modèles sont conçus spécifiquement pour les pieds étroits, tandis que d’autres sont plus adaptés aux pieds larges. Vous devez trouver des chaussures qui offrent un ajustement parfait pour éviter les frottements et les irritations.

Il ne faut pas négliger le poids du coureur. Les personnes plus lourdes auront besoin de chaussures avec une semelle intermédiaire plus épaisse et un amorti renforcé pour absorber efficacement les chocs pendant la course.

Au-delà de ces critères spécifiques à la morphologie individuelle, il est aussi recommandé d’essayer différentes marques et modèles pour déterminer celles qui conviennent le mieux. Chaque fabricant a sa propre conception et technologie, ce qui signifie que chaque paire de baskets peut présenter des caractéristiques légèrement différentes.

Choisir des baskets de running adaptées à sa morphologie est essentiel pour prévenir les blessures et optimiser ses performances. Prenez en compte votre type de foulée, votre arche plantaire, votre morphologie du pied ainsi que votre poids lors de votre sélection. N’hésitez pas à consulter un spécialiste ou un magasin spécialisé en running pour obtenir des conseils supplémentaires afin d’investir dans la meilleure paire possible.

Converse : est-ce une marque adaptée au running ?

Depuis la naissance de la Converse, la marque a parcouru un long chemin dans le monde de la mode mais sa pertinence dans l’univers du running reste un sujet de controverse. Certes, Converse est renommé pour la fabrication de chaussures confortables et la qualité la plus exquise, toutefois, est-ce suffisant pour prétendre être une marque adaptée au running ? Si c’est le cas, vous pourriez acheter une paire de baskets Converse femme

D’abord, il serait fallacieux de renier les qualités premières de ces chaussures. Converse a su s’implanter comme une icône culturelle, offrant des chaussures au design intemporel qui se marie avec tout style, quel que soit l’âge du porteur. Les consommateurs les adorent pour leur confort inégalé et la robustesse qui caractérise chaque paire. Les Converse, c’est l’assurance de pouvoir marcher toute une journée sans ressentir de douleurs aux pieds. Mais le running est une discipline qui requiert plus que du confort.

Les chaussures destinées au running sont spécifiquement conçues pour supporter et amortir les chocs constants auxquels sont soumis les pieds lors de la course. Elles disposent souvent d’une semelle et d’une structure adaptées aux divers terrains et types de courses. Les Converse, malgré leurs nombreuses qualités, n’offrent pas ces spécificités techniques inhérentes aux chaussures de course.

Alors, la Converse est peut-être synonyme de style urbain et de confort indéniable, mais il serait prudent de dire que ce n’est probablement pas la meilleure option pour le running. La pratique de la course à pied nécessite une chaussure qui puisse allier à la fois confort, technicité et résistance face aux différentes contraintes.