Back
Image Alt
Les secrets surprenants de la pratique du sport à jeun vérité ou mythe

Les secrets surprenants de la pratique du sport à jeun : vérité ou mythe ?

Quand on parle de nutrition sportive, les avis sont généralement similaires : il est préférable de manger correctement avant, et parfois même pendant l’entrainement. Et pour cause, le corps a besoin d’énergie et il est impossible de démarrer une voiture sans faire le plein.

Par conséquent, certains se demandent s’il est justifié de s’abstenir de manger avant une séance de sport et de s’entraîner à jeun ? Découvrez dans cet article les secrets liés à la pratique du sport à jeun.

A voir aussi : Choisir sa ballerine sportive : top modèles et critères essentiels

Brûler plus de gras

Consommer des aliments avant de s’entraîner, en particulier du sucre, interrompt immédiatement l’utilisation des graisses en générant de l’insuline. Le corps va donc chercher à stocker plutôt que d’utiliser. De plus, la majorité de l’énergie nécessaire à votre activité sera puisée dans votre repas pré-entrainement.

Selon les objectifs, certains s’adonnent à une activité physique afin de brûler de la graisse ! Il est fort probable que vous ayez le même objectif et dans ce cas, il n’y a pas lieu d’avoir peur de faire du sport à jeun.

A découvrir également : Stilus E_ All Mountain de Decathlon : le VTT électrique abordable et performant

Durant l’entrainement, l’insuline diminue afin de favoriser la libération des acides gras libres. Aussi, le jeûne est souvent mentionné comme l’une des méthodes les plus efficaces pour diminuer le taux d’insuline.

L’exercice physique provoque également une augmentation de l’hormone de croissance, intervenant dans la formation musculaire. C’est ce phénomène qui explique d’ailleurs l’association entre le sport et la jeunesse éternelle.

Aussi, il a été démontré qu’en s’entraînant à jeun, votre corps s’améliore pour utiliser la graisse comme source d’énergie, même lors d’efforts intenses. En revanche, quand on mange avant, les effets sont contraires : l’insuline augmente tandis que la production d’hormone de croissance diminue. Ainsi, si votre objectif est de perdre du poids, il est déconseillé de manger avant et pendant l’exercice.

Les secrets surprenants de la pratique du sport à jeun vérité ou mythe

Prévenir les troubles digestifs

Il est déconseillé de faire du sport immédiatement après un repas. En plus de l’inconfort durant la pratique, la digestion est également affectée, ce qui entraine une baisse de vos performances. Il est dès lors préférable de s’entrainer le matin, avant de prendre votre petit-déjeuner.

Le sport à jeun pour le yoga

Le jeun est recommandé dans certains cas particuliers, comme le yoga. En effet, les positions requièrent des inversions et des rotations du corps et il vous sera plus facile de réaliser ces mouvements lorsqu’estomac est vide. Pratiquer le yoga, le Pilate, la barre au sol ou la gym douce est donc plus agréable à jeun.

Conseils pour une bonne pratique du sport à jeun

La combinaison du jeûne intermittent et de la musculation devrait être réservée aux sportifs ayant une longue expérience. Si vous êtes débutant, commencez par des exercices d’intensité faible à modérée. La course à pied, le cyclisme ou la marche rapide sont parfaits pendant le jeûne intermittent.

Pour un début, vous pouvez consacrer deux à trois séances par semaine d’une durée de 20 à 40 minutes chacune. Progressivement, vous augmenterez la durée des séances en y ajoutant 5 minutes.

Assurez-vous par ailleurs de consommer une bonne quantité de glucides la veille. Privilégiez les glucides complexes pour le repas du soir : pâtes complètes, riz complet, pommes de terre cuites (évitez les frites).

Une alimentation variée et équilibrée vous permettra de fournir au corps l’énergie nécessaire pendant votre entraînement. Enfin, prenez le soin de bien manger et de vous hydrater après une séance de sport.