Back
Image Alt

L’évolution des gants de boxe : protection et spectacle

Les gants de boxe ont beaucoup évolué depuis leur introduction au milieu du XIXe siècle. À l’origine, ils étaient de simples moyens de protection. Au fil du temps, ils sont devenus un élément essentiel du spectacle qu’est un combat, transformant complètement la pratique de ce sport

Les débuts de la boxe anglaise

La boxe anglaise se pratiquait à mains nues. Les combats pouvaient durer des heures et se terminer par la mort d’un des adversaires. C’est au milieu du XIXe siècle que les premiers moufles firent leur apparition. Il s’agissait de simples bandes de tissu enveloppant les mains dans le but de protéger les os des doigts et du poignet. Cependant, ces protections rudimentaires ne suffisaient pas à éviter : 

A découvrir également : Boxe anglaise : techniques essentielles et conseils pour débutants

  • les blessures ; 
  • les fractures ; 
  • les commotions cérébrales. 

Vous pouvez lire sur ce site internet de plus amples informations à ce sujet.

L’introduction des gants de boxe

Les premiers gants tels que nous les connaissons sont introduits par le marquis de Queensberry en Angleterre en 1867. Dotés d’une coque rigide recouverte de cuir, ils ont pour but d’amoindrir la puissance des impacts sur le corps et le visage de l’adversaire. Ils marquent le début de la boxe anglaise moderne, avec des règles mieux définies pour : 

A lire aussi : Optimisez votre progression sportive grâce à une planification efficace de votre semaine d'entraînement

  • encadrer la pratique ; 
  • assurer la sécurité des boxeurs ; 
  • limiter les blessures graves.

Dans les premiers temps, les gants sont peu rembourrés et pèsent généralement moins de 8 onces. Les années 1920 voient l’apparition de modèles plus épais. Ils pèsent jusqu’à 12 onces pour renforcer la protection. À cette époque, la normalisation des gants se met en place, définissant des standards de taille, de rembourrage et de poids selon les catégories de poids.

L’évolution des gants au 20e siècle

Au fil du XXe siècle, les gants continuent d’évoluer pour s’adapter aux exigences sportives et à la physionomie changeante des boxeurs. Dans les années 1950-60, des versions plus légères faisant moins de 10 onces sont introduites pour la boxe amateur. Les années 1970 voient la généralisation des gants rembourrés avec de la mousse ou de la résille pour mieux absorber les chocs.

Parallèlement, les gants gonflent de volume afin d’asséner des coups de plus en plus puissants tout en protégeant le poing. Les gants de 12 ou 14 onces laissent désormais peu de place au jeu de main et privilégient l’échange de coups de puissance. Certains y voient une dérive vers un sport plus spectaculaire que technique.

Les gants actuels : entre protection et performance

Les gants de boxe répondent à un cahier des charges précis mêlant des impératifs de sécurité et de performance. Ils sont composés d’une coque rigide recouverte de mousse et de cuir, avec des rembourrages épais dissipant efficacement l’énergie des impacts. Ils sont normalisés selon la catégorie par : 

  • taille ; 
  • densité de rembourrage ; 
  • poids (8 onces pour les novices, 10 ou 12 onces pour les professionnels).

Les marques rivalisent d’innovation pour proposer des modèles toujours plus performants, avec des mousses et textiles respirants, des coupes ergonomiques améliorant la prise en main ou la circulation de l’air. Certains intègrent même des capteurs connectés permettant d’analyser la puissance et la fréquence des coups. Leur premier objectif reste avant tout d’assurer une protection optimale pour les boxeurs tout en maintenant le suspense et le spectacle inhérents à ce sport.